Archives du mot-clé exploitation

Robert Jensen : La masculinité : est-elle toxique, saine ou humaine ?

Par Robert Jensen, sur Good Men’s Project / 2 décembre 2019

L’attention accrue portée à la violence des hommes à l’égard des femmes a mis en lumière non seulement le viol et le harcèlement sexuel, mais aussi les éléments culturels qui suscitent de tels comportements. Bien que seule une mince fraction des hommes enfreignent ouvertement la loi, beaucoup d’hommes adoptent des formes moins flagrantes d’actes agressifs et coercitifs qui blessent des femmes et minent leurs droits, et encore plus d’hommes agissent en spectateurs réticents à contester la violence de leurs congénères.

Cette conversation tourne souvent autour de la critique de la « masculinité toxique » et de la recherche d’une « saine masculinité », ce qui a l’avantage de jeter sur ces formes d’agressions un éclairage nécessaire. Mais nous devrions nous méfier de la façon dont ces phrases peuvent limiter notre compréhension des phénomènes et en venir à renforcer le patriarcat.

Je propose de remplacer l’expression « masculinité toxique » par celle de « masculinité dans le patriarcat », pour attirer l’attention sur le système dont émergent des problèmes. Lire la suite

parution : L’EXPLOITATION DOMESTIQUE de Christine Delphy & Diana Leonard

Le constat est implacable : le partage des tâches domestiques n’existe pas.
Il ne s’agit pas, nous disent Christine Delphy et ­Diana­ Leonard, du seul produit d’une mauvaise volonté des hommes qui profitent de ce travail gratuit, mais plus fondamentalement d’un système d’exploitation et d’oppression qui dépasse les relations affectives que peuvent entretenir les individus concernés : le patriarcat, et dans le patriarcat, le mariage, y compris le concubinage et le pacsage.
Celui-ci s’incarne concrètement dans une exploitation domestique – qui ne s’applique pas seulement au travail dit « ménager » – dont les autrices s’attachent à dévoiler les mécanismes dans cet ouvrage où la lectrice ou le lecteur ne manqueront pas de reconnaître leurs propres moments de vie quotidienne.
Les autrices proposent ici une nouvelle approche radicale de la subordination des femmes dans les sociétés occidentales focalisée sur la famille, en tant que système économique. Elles révèlent que celle-ci constitue en réalité un système de rapports de production dont les hommes sont les artisans – politiques, juristes et autres gouvernants – et les bénéficiaires – tous les autres. Ce sont la structure hiérarchique et les  rapports de production entre les membres de la famille qui sont ici mis à jour. Pour les autrices, la subordination des femmes constitue un cas particulier d’exploitation économique qui ne réduit pas au capitalisme dominant dans nos sociétés. Exploitation domestique et exploitation capitaliste ne peuvent se confondre même si l’un et l’autre doivent être renversés.

Ouvrage de référence du féminisme matérialiste, ­L’Exploitation­ domestique est publié ici pour la première fois en français. Traduction d’Annick Boisset.

L’avant propos de l’ouvrage est dispo ici : http://entreleslignesentrelesmots.blog/2019/05/06/avant-propos-de-christine-delphy-au-livre-lexploitation-domestique/

pour une commande auprès de la maison d’éditions Syllepse, c’est ici : http://www.syllepse.net/l-exploitation-domestique-_r_72_i_765.html